NOUVELLES ACTUELLES
GUSTAVO PASCUAL FALCÓ. UN MUSICIEN DU VILLAGE

"Tout revient à l'origine de la vie et du miracle : le père, le village et l'air, et au fond du tabernacle, le rêve d'Orphée nous fait un clin d'œil et nous caresse.
Gustavo, lointain compagnon des moments de joie, nous sommes de la chair du village, nés pour le destin : nous mourons avec l'espoir d'un nouveau et beau jour magnifique, même si nous détruit ce qu'on nous avons de plus beau à coups de pierre."

Vicent Valls González.

C'est ce que dit le poète contestan Vicent Valls González, "le rêve d'Orphée nous fait un clin d'œil et nous caresse". Orphée commença à jouer de sa lyre et ensorcela le passeur pour qu'il le conduise à sa destination.

Ainsi est la musique de Gustavo Pascual Falco, une musique qui rassemble les gens et les fait vibrer. Elle nous caresse, nous émeut et surtout, elle nous ensorcelle.

Le musicien de Cocentaina, son village, a créé une musique simple, humble, à l'image de Gustavo, et c'est cette musique qui touche son peuple, ses musiciens, en fin de compte, le village. Il était en avance sur son temps, même s'il n'avait pas à portée de main les outils nécessaires et une préparation académique suffisante ; avec tout cela, et si sa santé le lui avait permis, nous sommes sûrs qu'il aurait atteint un horizon très lointain.

On lui attribue l'invention de la distribution actuelle des fanfares lors des défilés des fêtes de Maures et Chrétiens, ce qui lui vaut le titre de rénovateur, et comme on le sait, il est l'auteur de l'une des œuvres espagnoles les plus interprétées dans le monde entier : le pasodoble Paquito el Chocolatero.

Son œuvre représente déjà un patrimoine culturel de grande valeur qui mérite d'être préservé, étudié et diffusé.

Mais la musique de Gustavo n'est pas seulement le pasodoble mentionné, le musicien né au pied de la Sierra de Mariola a composé, malgré son décès à l'âge de seulement 36 ans, un éventail de compositions, principalement consacreés aux fêtes de Maures et Chrétiens, qui sont également admirables, ainsi que des créations d'autres genres, valses, musique religieuse, hymnes, etc.

Oui, il a cessé de vivre très jeune, un musicien qui n'avait pas de remplaçant, mais sa musique ne mourra jamais et passera de génération en génération.

Que cette brève introduction sur ce site web serve d'invitation à découvrir la vie et l'œuvre de Gustavo Pascual Falcó. Un musicien du village. Suivez-nous.

"Un cordonnier qui aime entre les silences, écrit en cinq lignes les signes de son amour : damas, gongs, acajous, enfers comme des crépuscules, couronnent d'impossible son cœur. Et le village vit et tremble, et mange du chocolat, et un Arabe rêve au loin en regardant vers l'Orient. Les corps disparaissent et l'hirondelle retourne à son nid d'origine, évoquant le baiser le plus passionné."

Vicent Valls González

Vers publiés sur le disque édité à l'occasion du Cinquantenaire du Pasodoble Paquito el Chocolatero. Cocentaina, mars 1987.

Hipòlit Borràs Martínez

Janvier 2024
info@paquitoelchocolatero.com